4000 îles en 5 jours

Surprenant et pourtant ! Après la boucle en scooter à Thakhek, nous ne voulions pas enchaîner avec un deuxième trip à deux roues (article sur les Bolovens à suivre), on trace donc notre route directement au sud, à la frontière cambodgienne, où nous attendent ces fameuses 4000 îles.

 

Une arrivée mouvementée

Après une nuit en bus local où nous avons réussi à dormir, on se fait réveiller par un rabatteur (mmm la journée commence bien !) qui veut nous emmener à Don Khone, l’île où nous souhaitons aller, pour un prix bien au dessus de la normale et en bateau depuis Don Khong. Il semblerait que le bus se soit arrêté au milieu de nulle part et que son terminus soit encore plus au milieu de nulle part, sur Don Khong justement… Bien entendu on ne se démonte pas, deux autres voyageuses québécoises commencent à râler avec nous car à la gare routière on nous avait bien dit qu’on nous déposerait à l’embarcadère officiel de Ban Nakasang. Le chauffeur ne veut rien entendre et poursuit sa route jusqu’à une «gare routière » où il n’y a rien, même pas de quoi s’asseoir.  Il est 5h du mat. Nous admirons le lever de soleil aux couleurs magnifiques puis trouvons enfin un type pour nous emmener à bon port. Le pick-up étant bien sale on se retrouve tous debouts à l’arrière, ambiance « animaux parqués », c’est plutôt fun et ça fait rire les locaux.

Mais la journée n’est pas finie ! Nous embarquons ensuite dans une pirogue avec pour destination l’île de Don Khone. Nos compagnons de voyage descendent eux tous à Don Det, l’île juste avant qui est plus festive.  Notre recherche de logement commence alors. Nous avions noté une adresse mais sur place cela ne nous satisfait qu’à moitié. L’heure avance et le soleil aussi, il fait facile dans les 30 degrés et les sacs se font lourds. Nous passons 2h à chercher un bungalow potable pour pas cher, d’autres français se mettent même à nous aider. A 12h, notre vœux est exaucé : on trouve un bungalow au bord du Mékong, avec hamac, pour 60 000 kips. Les gérants sont super sympas, Nico boira même l’apero avec le plus ancien et ses potes. Bon après il ne faut pas avoir peur des fourmis et des cafards qui nous rendaient quelquefois visite…

 

Vivre au rythme du Mékong

A la question qu’est-ce au juste que ces 4000 îles, peut-on toutes les visiter ? La réponse est simple : il n’y a pas vraiment 4000 îles du moins au sens où on l’entend. Il y a bien des petits bouts de terre où pousse un petit arbuste mais on est loin de la Corse ! Les hébergements se concentrent surtout sur 3 grandes îles : Don Khone,  Don Det et Don Khong.

Le quartier touristique de Don Khone où nous logeons se résume à une rue où se succèdent quelques guesthouses et restaurants (voir nos bonnes adresses). Le reste de l’île est resté très authentique avec ses petits villages, ses temples, les enfants qui se rendent à l’école le matin… Les habitants que nous avons croisés ont été super accueillants, toujours à s’exclamer « sabaidi ! » avec un grand sourire. On en était touchés… Un pont (payant… normalement) relie Don Khone à Don Det, l’occasion de faire de belles balades, à pied ou a vélo.

Le programme des journées ici est très chargé : réveil vers 8h, petit déjeuner de muesli et de jus de fruits frais, balade à pied dans l’île (avant 10h car après la chaleur devient insupportable ), déjeuner chez Tukta restaurant où nous avions pris nos habitudes (merci les Ad’ventures pour ce bon plan), lecture/sieste/blog dans l’après midi avec une pause fruits shake pour le goûter, observation du coucher de soleil sur le Mékong, dîner et dodo pas trop tard ! Un rythme vous l’imaginez, très difficilement supportable…

On conseille la visite gratuite des cascades de Khonpasoi et Khanphakse en début de matinée pour être seuls au monde. On ne sait pas si le pont de singes tiendra encore bien longtemps alors dépêchez-vous ! 😀

Nous avons également longé la voie de chemin de fer qui jadis reliait Don Khone à Don Det via le pont : 14 kms soit le record du pays ! Eh oui il n’y a pas de train au Laos ! Cette ligne a été construite par la France par des travailleurs vietnamiens, pour contourner les cascades et le fort courant du Mékong, et contrôler ainsi toute la région. Tout au bout du chemin, sur un promontoire, on peut tenter d’apercevoir les dauphins d’Irrawaddy qui nagent ici entre les eaux du Laos et du Cambodge.

La baignade dans le Mékong, au niveau de la plage d’où partent les bateaux pour aller voir les dauphins, est super agréable. L’eau est translucide, les petits poissons viennent nous picorer les peaux mortes (en vrai c’est pas super agréable…). Un spa on ne peut plus naturel !

Comme souvent, Nico part faire de la photo. Cette fois-ci il entre dans l’école primaire et converse avec Sino, jeune professeur de mathématiques originaire de Paksé qui souhaite progresser en français. La discussion tourne notamment autour de son métier et des différences avec la France, mais la barrière de la langue empêche quelquefois d’aller plus en profondeur. Ce fut un très bon moment d’échange.

 

Rapides sur le Mékong

On décide de s’inscrire à une activité plutôt en vogue ici : le kayak. Un choix que l’on ne regrettera pas, on s’est amusé comme des petits fous! Entre…

 – La balade tranquille sur le Mékong…

 – Le passage du rapide…

 – La visite de deux cascades dont celles de Khone Pha Pheng, plus grosses cascades d’Asie du Sud-Est, impressionnant…

 – L’observation des dauphins d’eau douce et le suspens qui va avec ( au final nous en aurons vu 2 d’assez loin)…

 – Le repas en compagnie d’une Tourdumondiste française…

 – Et enfin les plongeons et les baignades.

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, nous quittons les 4000 îles à reculons. Notre périple laotien touche bientôt à sa fin et nous sommes déjà nostalgiques de ce pays…


Les photos des 4 000 îles, c’est par ici !



5 thoughts on “4000 îles en 5 jours

  1. Corine et Thierry Répondre

    Merci Anaïs et Nico pour ce moment de légèreté , vraiment MERCI à vous. Bises Corine et Thierry

  2. Dominique Henry Répondre

    Un bel article! Bises

  3. GUYOT Corinne Répondre

    je suis émue par ce dernier article de toute beauté… on voudrait aller vivre là-bas ! bisous à tous les deux

  4. Audrey Répondre

    Un petit coucou de la tourdemondiste française en direct du Japon. Cet article sur les 4000 îles rappelle de bons souvenirs.
    Je suis en train de préparer mon itinéraire pour l’Inde, donc je viens piocher un peu d’infos sur votre blog.

    1. Anaïs et Nico Répondre

      Hello Audrey ! Merci pour ton passage sur le site, ça fait super plaisir ! Eh oui la journée kayak c’était le pied ! Nos chemins s’entrecroisent, nous arrivons bientôt au Japon ! Bon trip en Inde alors et n’hésite pas si tu veux des infos supplémentaires !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.