Retour sur nos 100 premiers jours de voyage

3 ans qu’on en parlait, 3 ans qu’on en rêvait… maintenant que nous sommes en plein dedans, nous pouvons dire que ce tour du monde n’est pas comme on l’avait imaginé… non, il est bien mieux que cela 😀

Premier constat (et pas des moindres !) : la Terre regorge d’endroits incroyables et de gens super accueillants. On en prend plein les yeux. Et l’extraordinaire n’est pas toujours où l’on croit. Un échange de sourires peut être l’événement le plus marquant de la journée.

Deuxième constat : voyager au 21ème siècle n’est pas si difficile pour qui sait oublier son confort occidental. Rares ont été les endroits où on s’est senti totalement déboussolés et démunis. Il y a toujours eu quelqu’un pour nous aider, le Routard n’était jamais bien loin lui aussi et internet aide pas mal. Le wifi est maintenant partout, même s’il est parfois très lent. Le seul endroit où nous n’en avons pas trouvé a été Kyaukme au Myanmar. Nous n’avions pas énormément voyagé auparavant, nous sommes donc contents et même fiers d’avoir su nous débrouiller tout seuls surtout dans des pays réputés difficiles comme l’Inde ou le Myanmar.

Troisième constat : nous sommes loin d’être les seuls voyageurs au long cours sur cette planète. Que ce soit au travers des blogs ou des rencontres, on se rend compte que ce type de voyage se démocratise. C’est sympa parce que cela permet d’échanger avec des gens qui vivent la même chose et d’intégrer une sorte de communauté. Il faut cependant faire attention à ne pas trop regarder ce que fait le voisin au risque de vouloir vivre la même aventure (et d’être parfois déçus…). On a appris qu’il fallait écouter ses envies au risque de ne pas forcément faire/penser comme tout le monde.

Dernier constat : on se félicite d’avoir eu l’idée de faire un blog. Cela nous permet de revenir régulièrement sur ce que l’on vit, de traduire en mots ce qu’on a ressenti. Pour Nico, cela le stimule pour la photo. Il essaie de développer son côté créatif.  Autre avantage non négligeable : le blog nous oblige à trier les photos ! Petit revers de la médaille : c’est une activité assez chronophage. On est tout le temps en retard dans les articles, on a donc toujours quelque chose à faire. Faut dire qu’on a un petit côté perfectionniste et que l’écriture d’un article avec photos nous prend minimum 2-3h.

100 jours-5

 

Ce qui a changé

– on se moque de mettre un tee shirt technique 3 jours de suite ;

– nos 3 critères pour la sélection des chambres en Asie : pas chère / ventilateur / moustiquaire. Le reste on peut passer outre ;

– nos proches ont plus de nouvelles de nous maintenant que quand nous étions à Paris…

– nos repas se composent souvent d’un plat unique (souvent des petites portions). Et ça se voit à l’extérieur (c’est parfait pour Anaïs, moins pour Nico qui cherche plutôt à prendre du poids…) !

100 jours-8

– nous prenons beaucoup plus notre temps pour découvrir un pays quitte à éliminer des étapes. On est passé en mode « cool relax » ;

– on se lève souvent à 7h30-8h sans avoir besoin de réveil ;

– les ongles de Nico parviennent à pousser ;

-nous parlons maintenant le franglasie. Une nouvelle langue que nous avons inventé qui mélange dialecte local, anglais (encore fragile) et français (qui vient à la rescousse) ;

– on ne sait plus exactement quelle est notre couleur de peau naturelle…

– notre corps se muscle. On peut maintenant marcher plusieurs kilomètres avec les sacs à dos.

100 jours-4

 

Ce qui n’a vraiment pas changé

– les lessives (à la main) sont toujours une tâche barbante qu’on repousse continuellement ;

– c’est difficile de décrocher des réseaux sociaux… même à l’autre bout de la terre, notamment à cause du blog ;

– Nico garde toujours un œil sur les ponts et analyse souvent leur structure (des monologues à base de travées, béton précontraint, haubans…).

– notre attirance vers les burgers, pizzas et autre sandwichs qui aboutit de temps en temps à des petits craquage de budget ;

– Nico se prend encore quelquefois des coups de stress et Anaïs ne sait toujours pas ranger son sac.

 

Ce qui nous manque

– nos familles et amis ;

– la nourriture française si variée…

– on ne dirait pas non à un parfum et à des crèmes qui sentent bon ;

– un bon lit pas trop dur avec des oreillers moelleux ;

Des choses simples en somme 😊

 

Vos questions

le truc le plus bizarre que vous ayez mangé ? Des fourmis rouges encore vivantes au Laos. Les petites bêtes dégagent un acide formique qui donne un petit goût acidulé pas désagréable…

vous êtes vous déjà dit « mais dans quoi on s’est lancé ? Qu’est ce qu’on fait là ? » Absolument jamais. On ne regrette aucune seconde de notre aventure. Notre credo c’est « apprécie tout ce qui vient à toi, maintenant », les bons moments comme les pires, ça forme un tout.

pensez vous à votre retour et à ce que vous ferez ? De temps en temps on parle de la ville où on aimerait habiter . On se prend à rêver de l’aménagement de notre futur appartement. Mais ça ne dure jamais très longtemps. Quant à nos boulot on n’y pense pas trop… c’est grave docteur ?

dans quel pays pourriez vous vivre définitivement ? Pour l’instant il n’y a pas de pays où on se verrait vivre (ouf de soulagement de nos parents…). Par contre il y a plein d’endroits où l’on aimerait retourner en vacances !

comment/quand prévoit-on où on va dormir chaque soir ? Sauf cas exceptionnels (fêtes, arrivée tardive, peu d’offres de logements), on ne réserve jamais nos chambres à l’avance. En Asie on s’est rendu compte qu’il valait mieux négocier sur place. La stratégie est la suivante : on repère un quartier ou quelques hôtels la veille sur internet ou le Routard, quand on arrive soit on cherche à deux avec les sacs sur une zone restreinte soit on se pose à un resto et un des deux part à la recherche de la chambre pendant que l’autre garde les sacs. Nous ne nous sommes jamais retrouvé en galère de chambre mais quelquefois la recherche peut prendre plusieurs heures…

ça se passe comment en off niveau couple ? On leur dit la vérité ou pas ? Lol. Sincèrement un Tour du Monde ce n’est pas une lune de miel. Il faut faire face à la fatigue, à l’imprévu, aux pertes de repères. Il y a eu 2-3 moments un peu difficiles et quelques engueulades surtout au début. Mais ça ne dure jamais très longtemps (promiscuité oblige…). Nous sommes ensemble depuis un bon petit moment maintenant et pourtant on continue de se découvrir. Le couple évolue et les liens se font plus forts (oh c’est beau….).

 

En résumé, on vit une aventure magnifique qui nous réserve tous les jours de nouvelles surprises. Nous sommes souvent surpris, heureux, fatigués, bouleversés, excités mais jamais blasés. Comptez sur nous pour bien profiter à fond des 266 jours restants !

Merci à vous tous de nous suivre, vos commentaires, vos j’aime et vos mails nous font toujours aussi chaud au cœur. Prêts à continuer ce Tour du Monde à nos côtés ?

100 jours-2


6 thoughts on “Retour sur nos 100 premiers jours de voyage

  1. Thomas Répondre

    Bravo les cocos pour vos 100 jours !

  2. Dominique Henry Répondre

    Beaucoup d’humour. ..super!
    Et les grillons de Thaïlande? Vous avez aimé aussi? Bisous les jeunes

  3. les pirrots de Savo Répondre

    « Heureux qui comme Ulysse ont fait un beau voyage…. »mais tout n’est pas terminé pour vous ;Déjà 100 jours et encore de belles aventures devant vous.Bisous

  4. Corine et Thierry Répondre

    Bonjour les jeunes. Je vous sens à point pour effectuer juste une escale en France en novembre 2016 et repartir dans la foulée pour un 2ème tour du monde. Au boulot pour choisir vos nouvelles destinations jusqu’à novembre 2017. Bises Corine et Thierry

    1. Anaïs et Nico Répondre

      En voilà une bonne idée défi « faire un deuxième tour du monde » ! Nous y songeons… Pour les nouvelles destinations on a déjà mille idées, ce n’est pas trop un souci… Bisous à tout les deux !

  5. smilingaroundtheworld Répondre

    Sympa ce bilan des 100 jours, et je dois dire qu’on s’y reconnaît pas mal aussi 😉 Bon, par contre on n’a pas testé les fourmis rouges ^^
    Bonne poursuite de vadrouille, et on espère vous croiser quelque part durant les 266 jours restants… Je vais aller étudier votre itinéraire tiens. En ce qui nous concerne nous serons en Birmanie en avril, puis à Bali en mai avant de filer en Asutralie en juin. Bises !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.