Un petit air de France

Nous avions eu beaucoup de retours positifs d’autres voyageurs sur la ville de Luang Prabang, nous avions donc hâte de la découvrir. Belle coïncidence du calendrier nos 2 anniversaires tombaient juste dans cette période, l’occasion de se faire plaisir…


Retour aux sources

Si on vous dit que nous avons : déposé nos cartes postales au « bureau de poste », répondu au « Bonjour ! » de petits écoliers, observé un match de pétanque et mangé des sandwichs baguette, des croissants et de la ratatouille, vous pourriez penser que nous sommes de retour dans notre bonne vieille France… Mais non, pas du tout ! Nous sommes bel et bien dans le nord du Laos. Luang Prabang a été sous protectorat français au 19ème siècle, tout s’explique !

Après 4 mois de voyage, on ne vous cache pas que ces petites touches frenchies nous ont bien fait plaisir. Car s’il y a bien une chose qui nous manque après nos proches, c’est bien la nourriture !

 

Visite de la ville

Bordée par le Mékong et la rivière Nam Khan et traversée de petite ruelle pavée, Luang Prabang est une ville où il fait bon se promener.

Jadis capitale royale, elle compte de très nombreux temples. Elle est d’ailleurs inscrite depuis 1995 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. C’est un des sites les plus touristiques du pays. On l’apprend à nos dépends lorsque l’on débarque en ville en début d’après midi comme une fleur sans rien avoir réservé et qu’on se fait refouler de partout parce que « sorry it’s full today » (on ne dormira finalement pas sous les porches de temples mais dans un hôtel un peu au dessus de nos moyens…).

On adore toujours autant l’architecture des temples thaïlandais mais on avoue ne pas avoir cherché à tout voir sous peine de faire une indigestion de temples… Nous étions souvent seuls dans les monuments ce qui est surprenant vu le nombre de touristes au mètre carré dans le centre ville…

Le Vat Xieng Tong et le Vat Mai sont particulièrement jolis.

La visite du palais royal est climatisée intéressante. Il faut savoir que le Laos est une dictature et un État communiste à parti unique mais jusqu’en 1975 le pays était un royaume. Le bâtiment, anciennement résidence de la famille royale a été transformé en musée. A la fin de la visite sont exposés les cadeaux faits par les chefs d’état étrangers au roi. La France a par exemple offert un service en porcelaine tandis que les américains ont vu les choses en plus grand en offrant un véritable fragment de lune… (pas de photo d’illustration car interdit !)

Question repas nous nous sommes vraiment fait plaisir notamment en mangeant au marché de nuit et aux stands de sandwichs. Nous avions nos habitudes à un stand qui préparait des avocat-chicken-egg-bacon du tonnerre. Quand l’appétit va tout va !

 

Happy birthday !

Nous sommes nés à deux jours d’écart ce qui est assez sympa pour les fêtes d’anniversaire. Cette année il n’y a point de banquets ni de « allez on trinque » ni de déballage de cadeaux (sortez les violons) mais on décide de se faire plaisir avec des petits extras… ça commence avec un massage laotien très musclé d’1h30 (Nico a failli demander à la masseuse d’arrêter la torture !), suivi d’un cocktail au bar branché l’Utopia et enfin un restaurant … français !

C’est le meilleur repas que nous ayons mangé depuis que nous sommes partis.

En fin de journée Anaïs a quand même un petit coup de blues, pas facile d’être loin des gens qu’on aime dans ces moments là…

 

Les cascades du paradis

Pour le 18 février, Nico a droit à un super cadeau : les cascades de Kouangxi à une petite heure en scooter de Luang Prabang. On vous prévient, les images qui suivent vont sans doute provoquer chez vous un choc visuel, c’est normal. Nous avons eu les mêmes symptômes. 😉

Ce site est juste magique ! On se croirait dans une piscine artificielle a plusieurs niveaux avec de la fausse végétation tellement c’est parfait.  La couleur de l’eau est due aux carbonates de calcium collectés sur les roches.

La grimpette jusqu’au sommet est plutôt raide mais la balade en haut est plaisante et la redescente côté gauche est encore plus sympa. Nico se prend d’amitié avec un papillon qui lui colle aux bask.

On repasse devant le centre de protection des ours et on fond devant ces grosses peluches. Anaïs est mélancolique, cela lui rappelle son nounours noir resté en France (toutes moqueries à ce sujet sont rigoureusement interdites…).

Ces 4 jours sur Luang Prabang sont passés à toute vitesse, nous avons hâte maintenant de découvrir le sud du Laos ! En attendant, profitons d’un dernier coucher de soleil sur le Mékong 😉

Luang Prabang-38


Les photos de Luang Prabang, c’est par ici !



2 thoughts on “Un petit air de France

  1. smilingaroundtheworld Répondre

    Sympa cette journée d’anniversaire ! On a bien aimé Utopia nous aussi 🙂
    C’est clair qu’à Luang Prabang il y a moyen de bien manger, et cela fait plaisir après plusieurs mois de voyage en Asie de changer un peu des nouilles sautées et du riz…

  2. Dominique Henry Répondre

    ☺☺☺

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.