Bangkok City

5 mois que nous sommes partis. 5 mois de campagne, de nature, de chants d’oiseaux au petit matin (bon moins en Inde…). Le 16 mai, notre quotidien change radicalement : nous pénétrons dans la tentaculaire et trépidante Bangkok…

 

Premières impressions

Bangkok c’est grand, très grand. Plus de 8 millions d’habitants quand même ! Du coup on se perd un peu, il faut chercher de nouveaux repères. La circulation est très dense et le piéton n’est pas du tout roi ! Et puis Bangkok ça sent mauvais. Pas toujours heureusement mais nous sommes assez souvent incommodés par des odeurs d’égouts…

Ce qui marque ensuite, c’est le mélange harmonieux du vieux Bangkok et du Bangkok moderne. On marche tranquillement sur le trottoir d’une artère où brillent les enseignes des marques tendances puis on bifurque dans une petite ruelle et là on bascule dans un autre univers avec des maisons « rafistolées », un vieux temple, de la végétation qui envahit le béton, des petits marchands ambulants,…

Les bangkokiens sont d’ailleurs de grands mangeurs. Les rues pullulent de bouis-bouis en tous genres qui marchent à toutes heures du jour.

 

A Bangkok nous avons…

Accueilli de nouveaux compagnons de voyage

Le 19 avril, nous partons à l’aéroport excités comme des petites puces. Dans quelques minutes nous allons retrouver nos supers potos Anne-b et Nico (que nous appellerons Nico A. pour éviter toute confusion 🙂 ) !!! Les retrouvailles sont émouvantes. C’est une première en Asie pour eux, espérons que la Thaïlande saura les séduire…

 

  Découvert de nouveaux plats thaïlandais

On pensait déjà bien connaître la cuisine thaïlandaise, mais c’était sans compter sur les nouveaux plats testés Bangkok ! Anaïs tombe en pâmoison en goûtant le Tom yum et le green curry. Nico se laisse tenté deux fois par un massaman curry. Nous n’avons en revanche pas eu le courage temps de manger des scorpions et des sauterelles…

Thaïlande-Bangkok-72

  Expérimenté différents modes de transports

Difficile de parcourir la ville à pied tant c’est gigantesque. On retrouve à Bangkok le traditionnel métro, les tuktuks (pas mal d’arnaqueurs que nous éviterons soigneusement) et les bus (pas chers mais difficiles à prendre). Comme nous sommes 4, dont un éclopé (Nico A. s’était cassé le péroné 2 mois avant de partir !), on profite des taxis. C’est un peu le grand luxe pour nous ! On découvre le skytrain, le métro aérien, aseptisé et surtout climatisé ! Un bonheur… Les navettes fluviales sont aussi un super moyen de se déplacer. Pas chères, rapides et on n’a pas l’impression de perdre son temps !

 

  Côtoyé  Subi les groupes de chinois

Depuis que nous voyageons nous avons appris 3 choses sur les touristes chinois : ils voyagent souvent en groupe / ils ne supportent pas d’être séparés longtemps dudit groupe / ils feront tout ce qui est physiquement possible de faire pour rejoindre le groupe (coups de coude et bousculades étant les classiques, pour le reste se référer aux règles de la boxe thaï…) pour, ensemble, avancer comme un bulldozer… Une sorte d’individualisme mais en groupe ! On a vécu le summum de cette indifférence lors de la visite du palais royal où nous avons été submergés par plusieurs vagues chinoises (heureusement nous en sommes sortis tous les 4 indemnes…).

 

  Appris ce qu’était un pingpong show

Eloignez les enfants ! En voyage il faut être curieux de tout… Nous retrouvons un soir Chris, l’oncle de Nico A., et sa compagne Flavie (en voyage dans le pays), près d’un des quartiers chauds de Bangkok. Il n’a pas fallu une minute avant qu’un type nous propose d’assister à un pingpong show. Au début on décline les offres, un peu gênés, puis on se met à regarder d’un peu plus près le « programme » de ces shows chauds. Le principe : une demoiselle exécute à la demande un tas de numéros qu’elle réalise à la seule force… de son vagin ! Du plus classique (expulser une balle de ping pong) au plus sportif (décapsuler une bière) en passant par le plus culinaire (découper une banane). Ça nous fait bien rire mais pas question de voir ça en vrai, on tient à dormir cette nuit !

 

  Supporté les boxeurs thaïlandais

La semaine où nous sommes à Bangkok, le centre commercial MBK accueille un tournoi de boxe thaï (appelée Muay thaï) dont l’entrée est gratuite. Curieux de ce nouveau sport, nous assistons à une série de matchs et nous y retournons le surlendemain avec Anne-b et Nico. Nous sommes émerveillés par le wai khru, une danse cérémonielle d’avant match pendant laquelle les combattants invoquent les esprits. Les deux boxeurs se saluent respectueusement puis le match commence (5 rounds de 3 minutes) au rythme des percussions. On est un peu choqués par la violence des coups. Ils ne font pas semblant ! Les boxeurs ont le droit de frapper avec les poings, les coudes, les genoux et les pieds. Les thaïs autour de nous mettent l’ambiance. Les paris vont bon train. Le boxeur qui remporte le match est celui qui a présenté la meilleure technique/précision, habileté défensive et combativité.

 

  Pédalé à toute vitesse au milieu de ruines

Tôt le matin, nous prenons un train pour Ayutthaya autrefois capitale du Royaume d’Ayutthaya. La location de vélo se révèle plus compliquée que prévue, peu sont en bon état. On perd donc pas mal de temps et comme nous devons prendre un bus de nuit à Bangkok en fin d’après-midi, la journée visite s’annonce courte ! On apprécie de pédaler au grand air. Les ruines, datant du XIV ème siècle puis détruites par les birmans au XVIIIème siècle, sont superbes ! Anaïs avait hâte de voir de ses propres yeux « le bouddha dans l’arbre », voilà chose faite !

 

Nous nous sommes aussi…

   Émerveillés devant la beauté des temples

Pour notre premier passage à Bangkok nous nous contenterons de visiter les « must see », les monuments qui attirent le plus de visiteurs (cf le point sur les touristes chinois ci-dessus). Ça commence avec le Wat Phra Kaeo et le palais royal. Le premier abrite le célèbre (et tout petit !) bouddha d’émeraude, très vénéré ici. Le Roi lui-même change sa tenue à chaque saison. Le temple est entouré de nombreux édifices et statues. On pénètre par une grande porte au palais royal. Construit en 1782 par le roi Rama 1er puis développé par ses successeurs, le palais n’accueille plus aujourd’hui que quelques rares événements. Les gardes blancs royaux qui veillent n’ont rien à envier aux gardes de Buckingham palace ! Nous visitons également le Wat Pho, célèbre pour abriter en son sein un bouddha couché de 45 mètres de long. Les nombreux petits temples autour sont super beaux.

 

Confrontés à l’administration thaïlandaise

Etant arrivés sur le territoire par voie terrestre, nous avons droit à une exemption de visa de 30 jours. Or nous comptons rester 39 jours. Il nous faut donc demander une prolongation de l’exemption de visa (vous suivez toujours ?). Direction le Governement Center de Chaengwatlana. On avait lu qu’il fallait y être à l’ouverture sous peine de ne pas pouvoir passer dans la journée 😮 Après avoir rempli un formulaire et aidé une vieille femme russe à compléter le sien, on pénètre dans une salle bondée. Une employée-qui-doit-attendre-avec-impatience-sa-pause-voire-sa-retraite nous reçoit avec le sourire. On paie 1900 baths chacun (gloups… !) et on attend une dizaine de minutes que le dossier soit validé. Finalement cela nous aura pris moins d’une heure et nous ressortons avec le précieux sésame ! Donuts pour fêter ça !

 

Perdus dans les centres commerciaux et les marchés

Bangkok compte plusieurs grands centres commerciaux où se mélangent grandes marques et petits revendeurs. Nous testons le MBK, le Siam Paragon (plus luxueux), le Siam Center et le Pantip Plaza. Dans ce dernier, nous avons essayé de trouver pour Nico un Canon 6D pas trop cher. Les prix étaient clairement plus attractifs qu’en France ! Problème : il n’y a pas de garantie internationale. Cela freine Nico à l’achat. Nous parcourons également les allées du Chatuchak market, un immense marché qui se tient le week end au nord de la ville. De quoi faire le plein de souvenirs ! Anne B trouvera même, après quelques heures de recherche, un pantalon à sa taille (faire 1m80 en Asie = la galère pour s’habiller…) !!!

 

Liquéfiés sous la chaleur écrasante

Bangkok est réputée pour être l’une des villes les plus chaudes au monde avec une température moyenne de 27 degrés. Depuis le début du voyage, la chaleur et l’humidité on y est habitué. Mais là ça dépasse tout ce qu’on a connu ! On a relevé une pointe à 44 degrés ! Les magasins 7-eleven avec leur clim d’enfer apparaissent alors tels des mirages urbains…

 

Toute cette chaleur nous a donné envie de piquer un plongeon dans les eaux du golf de Thaïlande, direction donc les îles du sud ! A bientôt pour un prochain article, juste le temps de trier les photos de cocotiers et de sable fin 😉


Les photos de Bangkok et d’Ayutthaya, c’est par ici !



4 thoughts on “Bangkok City

  1. Dominique Henry Répondre

  2. KatelleL Répondre

    Hello Anaïs et Nico ! Merci de partager avec nous toutes vos aventures et vos bons conseils !
    Actuellement en Inde, je vais voyager dans les semaines à venir dans les mêmes pays d’Asie que vous, en passant notamment par le Laos et la Thaïlande. Je ne sais pas encore si j’arriverais en Thaïlande par la terre ou le ciel, mais plus probablement la terre, comment avez-vous pu obtenir votre exemption de visa pour les 30 jours ? Je pense y rester moins de 20 jours, mais probablement plus que 15 et je n’ai pas très envie de payer un visa à 2 ou 3 jours près. Merci pour vos conseils ! 🙂

    1. Anaïs et Nico Répondre

      Coucou Katelle ! Pour la Thaïlande si tu arrives par voie terrestre tu as automatiquement le droit à 30 jours d’exemption de visa (du moins c’était notre cas en avril 2016). Si tu penses dépasser ces 30 jours, il faut aller au bureau d’immigration à Bangkok (s’y rendre en taxi c’est plus simple) à l’ouverture, remplir une fiche, faire la queue et payer. C’est très simple, il faut juste être un peu patient. Si tu as d’autres questions n’hésite pas Bon futur voyage, la Thaïlande est un très beau pays

      1. KatelleL Répondre

        Merci pour ce retour ! Super nouvelle je pensais que c’était 15j par voie terrestre et 30j par voie aérienne 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.