Bilan Polynésie Française

Notre périple au pays de la fleur de Tiare étant maintenant terminé, voici l’heure du bilan. Itinéraire, dépenses, impressions, conseils, on vous résume tout ici !

 

Notre itinéraire

Nous sommes restés 24 jours au pays des vahinés (du 29 juillet au 23 août). Pour rappel, voici le parcours que nous avons effectué :

Tahiti (1 jrs) > Moorea (6 jrs) > Huahine (6 jrs) > Bora Bora (4 jrs) > Rangiroa (2 jrs) > Fakarava (4 jrs) > Tahiti (1 jrs)

 

La Polynésie française en quelques chiffres

6 avions, 5 bateaux, 7 voitures en auto stop, 4 vélos, 1 kayak

4 campings, 1 pension, 1 appartement Air Bnb

4 kilos de poisson englouti par personne

2 nouveaux super copains 😊

Environ 726 requins aperçus (si si on les a comptés un par un, vous nous croyez pas ?) mais 0 membre dévoré !

2 anniversaires souhaités

1 journée vécue deux fois (celle du 30 juillet), car on a passé la ligne de changement de date entre Nouméa et Papeete ! Incroyable Marty nan ?

1 nouvel appareil photo compact importé de France

156 litres d’oxygène consommés en plongée

Environ 200 Wahouuu en survolant les îles

 

Budget

Nous avons dépensé au total  483 325 francs pacifiques soit environ 4 050 (1 € = 119,33 CFP). Cela représente donc une moyenne de 84,4 par jour et par personne soit dans la fourchette haute du budget prévu initialement (min 58,5 € – max 90 € – moy 67,7 €).

bilan-polynesie-2

Cependant, n’étant pas en Polynésie tous les jours, nous avons décidé de vraiment nous faire plaisir sur les plongées dans les atolls. Cela représente un certain budget puisque nous avons dépensé à deux pas moins de 105 200 CFP (882 €) pour 6 plongées chacun ! Sans cela, notre moyenne journalière n’est que de 66 € et enfin les impondérables (logement, repas, transports) nous ont coûtés quant à eux seulement 57,2 € par jour et par personne !

Les transports sont assez chers en Polynésie pour visiter les îles, et notamment les archipels plus éloignés comme celui des Tuamotu. Comme en Nouvelle Calédonie, tout est histoire de monopole et Air Tahiti en profite bien… Nous avons pris le pass Bora Bora – Tuamotu qui permet de visiter Moorea, Huahine, Raiatea, Maupiti, Bora Bora, Rangiroa, Tikehau et Fakarava. Il coûte 63 600 CFP/pers (555 €) en saison haute.

Nous avons essentiellement campé en Polynésie dans les pensions sauf sur Huahine où nous avons logé en AirBnB (voir nos bonnes adresses). Le camping permet de faire de belles économies puisqu’une nuit en tente coûte en général entre 1 400 et 2 000 CFP/pers. Seule la pension Marama sur Fakarava (3 000 CFP/pers – 25 €) était un peu plus chère mais on ne regrette pas du tout son petit déjeuner !

 

Climat : la Polynésie aux mois de juillet-août 

La majeure partie du temps nous avons eu chaud, le soleil était au rdv. Cependant, nous avons eu quelques épisodes de pluie sur Tahiti, Moorea et Huahine. C’étaient de petites averses, pas de quoi nous bloquer une journée entière, sauf une fois à Huahine. Sur cette île, durant le mois d’août, le vent souffle pas mal, de quoi pimenter les balades en vélo ! Sur les îles, la nuit, l’air est plus frais, le petit pull est indispensable, du moins durant l’hiver australe.

 

Nourriture

Si vous n’aimez pas le poisson vous risquez d’être déçu. Le poisson cru à la tahitienne (citron vert, lait de coco, carottes, oignons, tomates) est en effet un best seller ! Servi avec du riz ou des frites, c’est un délice. Les sashimis et les poissons au grill (espadon, mahi mahi, saumon des dieux) sont également une valeur sûre et c’est encore meilleur accompagné d’une sauce à la vanille. Quant au fafaru (voir l’article sur Bora Bora), on vous laisse juge… Dans la catégorie « économique », on conseille les sandwichs ou les plats du jour des roulottes. Pour le midi c’est parfait et on en trouve sur toutes les îles. Côté boissons, on a adoré l’eau de la noix de coco bue directement à la source, les jus de fruits frais, le cocktail tropical Rotui et le moelleux de Rangiroa. Pour le dessert, laissez vous tenter par des pains cocos !