Bizarreries indiennes

L’Inde est déroutante et c’est ce qui la rend fascinante. Beaucoup de moments nous ont choqués ou amusés et il était quelquefois difficile de rester neutres face à une situation injuste ou franchement cocasse. En voici un petit échantillon…

Les indiens

On parle surtout des indiens mâles car dans la rue nous ne voyons quasiment qu’eux. En Inde on compte 94 femmes pour 100 hommes (la faute a un nombre important d’avortements et à une maltraitance qui perdure). La femme continue d’être un fardeau pour les familles notamment car le système de dot court toujours. En d’autres mots, les filles sont moins rentables que les garçons. Anaïs a droit à beaucoup de regards insistants dans la rue, c’est perturbant au début mais on s’habitue.

Bizarreries-indiennes-3

– Les mariages précoces continuent à être monnaie courante, même si les mentalités commencent à bouger, notamment dans les classes aisées. Il n’est pas souvent question de mariage d’amour, ce sont les parents qui décident et s’arrangent entre eux.

– Si vous posez une question à un indien ou s’il veut acquiescer à vos propos, ne soyez pas surpris de le voir dodeliner la tête en la penchant de droite à gauche. Cela semble signifier « je comprends ce que tu dis », « ok ».

– Il n’est pas rare de voir dans la rue deux indiens (jeunes ou moins jeunes) se tenir par la main ou le petit doigt en signe d’amitié. En revanche on ne voit jamais de signe d’affection entre un homme et une femme. D’ailleurs nous ne nous tenions jamais par la main en public.

– On a pas trop compris si c’était une mode ou un signe extérieur d’appartenance à un milieu social, mais on a vu pas mal d’hommes avec une coloration dans les tons orange (cheveux et/ou barbe). C’est… particulier !

 

Dans la rue

– Il y a beaucoup de vaches, de singes, d’oiseaux et de chiens dans les rues mais curieusement assez peu de chats. Pour les indiens ils porteraient malheur, surtout les chats noirs. On a vu plusieurs fois des habitants chasser vigoureusement un chat de leur propriété.

– Les indiens roulent à gauche (héritage britannique), enfin officiellement, car souvent c’est l’anarchie. C’est à celui qui passera le premier. Ça zigzague, ça frôle, ça te fait de grosses queues de poissons MAIS ça passe (presque) toujours. Lors de nos trajets en bus, on a même vu des véhicules aller à contresens de nuit sur l’autoroute pour choper une sortie. On a beaucoup serré les fesses en rickshaw mais on reste admiratifs de leur conduite dignes des meilleurs pilotes de formule 1 !

– Toujours dans la rubrique conduite, il faut savoir que les indiens usent, pardon, SUR USENT de leur klaxon. Pour le mode d’emploi c’est simple : dès qu’il y a quelque chose qui bouge sur la route il faut klaxonner. Cela signifie « fais gaffe c’est moi, j’arrive ». Et cela même s’il n’y a aucun obstacle majeur. Il nous est souvent arrivé d’avoir les tympans défoncés par le klaxon d’une moto alors que nous étions absolument seuls, sur le bas côté, dans une rue très large. Pour les rickshaw c’est aussi une manière d’attirer notre attention et de nous proposer leurs services.

– Il n’est pas rare de croiser une famille entière sur une seule et même moto.

– Comme on vous l’avait déjà raconté dans nos articles, les indiens adorent se prendre en photos et nous prendre en photos. Parfois, on se sent comme des célébrités et on fuit les paparazzi !

– Un signe attire l’oeil dans les rues, il s’agit du svastika. Il est représenté sur les devantures des maisons ou peint sur les murs. Pour nous il revêt évidemment une signification particulière puisque c’est le symbole du 3ème Reich. Pour les hindous il symbolise le dieu Ganesh et c’est un symbole très favorable pour les jaïns.

 

Les hôtels et les restaurants

– Les indiens ont une façon assez particulière de boire à la bouteille. Ils ne posent pas leurs lèvres sur le goulot mais ouvrent grand la bouche et verse l’eau. On a essayé de se mettre à la mode locale mais on a failli s’étrangler !

– Question toilettes il y a beaucoup à dire aussi. Déjà, les vraies toilettes indiennes ressemblent aux toilettes turques. Pas très facile pour nous, heureusement les hôtels s’adaptent et disposent souvent de toilettes à l’occidentale. S’il y a une chose à toujours avoir toujours dans son sac (en dehors de la bouteille d’eau) c’est son rouleau de papier toilette. Sinon il faudra vous débrouiller avec un jet d’eau prévu à cet effet ou pire, un seau d’eau ! Dernière observation : les hommes font pipi un peu n’importe où et souvent… sans les mains ! Peut être une question d’hygiène. Vous nous excuserez mais on n’a pas de photos d’illustration !

– On n’a toujours pas compris pourquoi mais les prises de courant sont toujours en hauteur ! Nos appareils pendouillent au bout du fil, c’est pas super pratique. Il faut aussi savoir que les chambres sont très souvent équipées de néons. Oubliez l’ambiance tamisée et romantique et faites place à l’ambiance bloc opératoire !


2 thoughts on “Bizarreries indiennes

  1. Aurore Brach Répondre

    Synthèse déroutante mais qui fait aussi sourire ! Merci !

  2. GUYOT Corinne Répondre

    mon ami me dit qu’il lui semble que pour les hommes, faire pipi sans les mains viendrait d’un précepte religieux (choses pures et impures qu’on doit respecter) ???? Sinon, c’est super intéressant de vous lire ! J’en redemande encore !! MERCI !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.